1 février 2023

tout pour maison

Maison et décoration

La réduction de la pression de l’eau dans un logement pour garantir le bon fonctionnement de votre système de plomberie

4 min read
réduction de la pression de l’eau

La pression d’eau dans une maison est un élément indispensable pour garantir la longévité des tuyaux et des canalisations. Une pression trop élevée peut exploser le groupe de sécurité de votre chauffe-eau et même détériorer vos appareils.  Pareillement, la pression d’eau élevée entraîne une usure prématurée des robinets, des raccords, des joints, des mécanismes de chasse d’eau, etc. Découvrez dans cet article les conseils à suivre pour régler la bonne quantité de force.

Comment calculer la pression de l’eau dans une installation de plomberie

En terme générale, l’eau potable acheminée à votre logement est distribuée sous pression. À titre informatif, la pression moyenne de distribution des compagnies privées ou les communes est généralement de 3 bars. Celle-ci est nécessaire au bon fonctionnement du réseau de plomberie et permet alors d’avoir de l’eau dans tous les étages des bâtiments. Une pression assez faible ne donnera qu’un petit filet d’eau et peut ne pas être présente dans les étages. En contrepartie, trop de pression fera souffrir toute votre installation sanitaire. Le recours à un plombier expérimenté comme https://www.habitat-services-plombier.fr/ est donc un atout pour être sûr d’avoir la bonne pression d’eau dans la maison.

En outre, les équipements de régulation et de contrôle vous permettent de mesurer, de réguler et de contrôler efficacement la pression de l’eau. Pour cela, il existe plusieurs procédés : les réducteurs de pression, les surpresseurs, les manomètres, les limiteurs de pression, les détendeurs de compteur. Pour faire le bon choix, faites appel à un professionnel en plomberie.

Qu’est ce qu’un réducteur de pression et quelles sont ses caractéristiques ?

Parfois, il arrive que la pression de l’eau soit trop importante dans certaines régions. Dans ce cas de figure, les risques ne sont pas négligeables : fuites, casses, explosion, dégâts des eaux, etc. E, sortie de votre compteur d’eau, il est donc nécessaire d’installer un équipement spécial dans le but de réduire cette haute pression. La manière la plus simple ici est de mettre en place un réducteur de pression.

Les caractéristiques d’un réducteur de pression d’eau

Le réducteur de pression s’installe particulièrement en sortie de compteur. Idéalement, il doit être placé après une vanne de coupure. Pour le raccorder, vous pouvez opter pour un équipement male/male, male/femelle ou femelle/femelle. En fonction de votre installation sanitaire, le plombier vous conseillera sur le choix le plus fiable selon votre situation.

Pour un réseau domestique, la taille des raccords est souvent de 3/4″ ou 120×27 en système métrique. Ainsi, le réducteur peut facilement se monter directement sur le compteur d’eau ou la vanne. Toutefois, la majorité des réducteurs sont préréglés en usine. Ceux-ci présentent une pression de sortie fixée à 3 bars. Pour un meilleur contrôle de la pression, il est conseillé d’installer un manomètre pour lire la pression délivrée en temps réel. Dans tous les cas, l’intervention d’un professionnel en plomberie est fortement recommandée.

Le manomètre pour lire en temps réel la pression de l’eau

Équipement très utile pour lire la pression de l’eau en temps réel, le manomètre est un appareil de mesure disponible dans le marché. En effet, il est gradué en bars ou en PSI et se raccorde par piquage sur une canalisation. Également, il peut être mis en place directement sur un réducteur ou un détendeur de pression. Cependant, il est nécessaire que votre équipement présente un système de montage spécifique pour l’accueillir. D’où l’importance d’un plombier certifié au cours de cette opération.

Lors de l’installation, il faut savoir que l’information la plus utile à avoir est la pression en sortie de compteur d’eau. Il s’agit, en fait, de la pression distribuée dans le logement. Pour cela, le manomètre devra être installé après le compteur. Pour information, une pression dynamique de 3 à 3,5 bars est idéale. Dans le cas où le manomètre est gradué en PSI, une pression de 43,5 et 51 PSI est donc nécessaire.  

More Stories

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *