29 septembre 2022

tout pour maison

Maison et décoration

Les principes de ramonage d’une cheminée

3 min read
Ramonage d’une cheminée

L’hiver approche et vous vous apprêtez à allumer votre feu de cheminée. Mais pour pouvoir fonctionner comme il se doit, une cheminée nécessite un entretien particulier et c’est le ramonage. Pour une cheminée non ramonée, la combustion des buches pourrait être dangereuse pour la maison et la santé. Alors, il est conseillé d’effectuer un ramonage deux fois par an ou bien lorsque vous avez aperçu qu’ils deviennent épais.  Voici le tour d’horizon d’un ramonage d’une cheminée.

Que faut-il savoir sur le ramonage de cheminé ?

Toutefois, on considère le ramonage de cheminée par un simple nettoyage. Il ne doit pas se prendre à la légère. Pourtant, on doit l’effectuer pour des raisons de sécurité et d’efficacité. Cela consiste alors à nettoyer les parois intérieures du conduit d’une cheminée. Sachez que le défaut de ramonage pourrait être dangers parce qu’il peut entrainer l’incendie et l’intoxication au monoxyde de carbone.  D’ailleurs, un conduit bien entretenu assure une meilleure économie d’énergie. En effet, vous pourriez effectuer ce travail de ramonage vous-même. Et comme si c’est un peu complexe, vous pouvez faire appel à ramoneur expert en la matière.

Quels sont les principes de ramonage ?

Pour ramoner le conduit de cheminée, vous pouvez opter sur ces deux méthodes pratiques telles que le ramonage par le haut ainsi que le ramonage par le bas. 

1-      Le ramonage par le haut ou ramonage manuel

Ce principe consiste à nettoyer la paroi intérieure du conduit en montant sur la toiture. On effectue le nettoyage à l’aide d’une brosse appelée hérisson. Il permet une meilleure isolation de la cheminée. Puisque le travail est en hauteur, l’utilisation d’une échelle et équipements de sécurité est indispensable. Ainsi, cela demande beaucoup de technique et de vigilance. Heureusement, les ramoneurs ont des savoir-faire en la matière.

2-      Le ramonage par le bas ou le ramonage mécanique

On l’appelle aussi ramonage chimique. Ce procédé consiste à frotter et à curer l’intérieur de la paroi depuis le pied du conduit. Pour ce type de ramonage, le travail est rapide, simple et ne présente aucun danger. Cette méthode s’avère utile mais il n’est pas plus efficace que le ramonage manuel.

Quels sont les équipements nécessaires pour le ramonage ?

Reconnu, pour le nettoyage proprement dit, le principal outil du ramoneur est le hérisson. C’est une brosse en forme de tige et il existe en différentes tailles et formes selon vos besoins. A part le hérisson, vous pouvez aussi utiliser une toile de protection ou bien une bâche afin de protéger vos meubles. Pour nettoyer les angles et les coudes qui sont difficilement accessible avec la tige, vous pouvez également utiliser la ramoneuse. C’est une buche qui constitue de fibre de bois et sa combustion dégage des éléments chimiques. Ces éléments chimiques permettent de nettoyer les parties difficiles. De plus, vous aurez besoin d’une balayette et une pelle pour enlever les débris. C’est mieux de prévoir ainsi une échelle pour les travaux de hauteur.

Concernant le ramoneur, il doit se prémunir quelques équipements : casque, gants, lunettes, masque…. Cela lui permet de limiter les problèmes de santé et de sécurité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.